Widgetized Section

Go to Admin » Appearance » Widgets » and move Gabfire Widget: Social into that MastheadOverlay zone

Marie-George Buffet : “Nous sommes mobilisés pour battre Sarkozy”.

25, avril 2012- Marie-George Buffet, députée PCF de Seine-Saint-Denis et responsable du Front des luttes, prévient que, dans l’entre-deux-tours, les drapeaux du Front de gauche seront de retour partout en France pour battre le candidat UMP.

Que pensez-vous du score du Front de gauche qui atteint 11,1 % mais que les sondages annonçaient plus élevé et qui a semblé décevoir vos partisans ?

Marie-George Buffet. C’est vrai, 
les sondages nous estimaient 
à un moment à 14 % et nous avons connu une petite déception à l’annonce des résultats. Mais le potentiel de ce score est extraordinaire. Je rappelle qu’au début les instituts nous donnaient à 4 %. Tout au long de la campagne, les Français ont reconnu notre formation comme la plus dynamique, la plus innovante, 
avec des propositions fortes. Dans les derniers jours, sans doute, toutes les opérations conduites contre le Front de gauche et son candidat ont pu peser. Peut-être que les électeurs ont senti la montée du Front national et que, convaincus par le vote Front de gauche mais inquiets, ils ont voté François Hollande. Il n’en demeure pas moins que les près de 12 % en faveur du Front de gauche constituent un potentiel humain formidable, un socle pour élargir et déployer le Front de gauche dans les mois et les années à venir. La carte des résultats montre qu’il a déjà commencé à rassembler partout en France. C’est à la fois dû à notre démarche citoyenne et à notre candidat,Jean-Luc Mélenchon, dont la magnifique campagne est à saluer.

Le score du Front de gauche place-
t-il la gauche en bonne position 
pour gagner ?

Marie-George Buffet. La dynamique à gauche est due en grande partie à celle du Front de gauche lui-même. Beaucoup d’hommes et de femmes rejettent le carcan d’austérité imposé de façon autoritaire 
par le couple Sarkozy-Merkel. 
Ils ont retrouvé avec le Front 
de gauche une force qui à la fois exprime leur colère, les appelle à la « résistance », mais leur propose aussi le moyen de changer et d’améliorer leur vie. Le Front de gauche va participer à la victoire contre Sarkozy. C’est pourquoi nous avons, dès avant-hier soir, 
par la voix de Jean-Luc Mélenchon et de Pierre Laurent, appelé 
avec force à la mobilisation 
pour battre Sarkozy en votant 
François Hollande.

Le Front de gauche a-t-il eu raison 
de privilégier l’affrontement avec 
le Front national, qui obtient près 
de 18 % des voix ?

Marie-George Buffet. La question n’est pas que nous ayons mené ce combat, mais que nous ayons été les seuls à le faire avec une telle vigueur. Ces cinq ans de gouvernance Sarkozy ont à la fois créé de la désespérance sociale et attisé le rejet de l’autre, la division, la stigmatisation. L’extrême droite a grandi sur ce terreau. Aujourd’hui, avec le score réalisé par Marine Le Pen, elle prend en otage le reste de la droite. Dès dimanche soir, les leaders de l’UMP ont continué à jouer les apprentis sorciers pour essayer de préserver leur pouvoir en remettant sur le tapis les référendums contre les chômeurs, la restriction de l’immigration, le discours sécuritaire, etc. C’est un comportement irresponsable. C’est une situation extrêmement inquiétante pour notre pays. Il est nécessaire, dans ce second tour et au-delà, que l’ensemble de la gauche mène ce combat avec la même vigueur que le Front de gauche. Car la victoire de la gauche sera acquise sur des valeurs et des projets de gauche, pas dans le flou.

Au-delà de la consigne de vote, le Front de gauche va-t-il se mobiliser en vue du 6 mai ?

Marie-George Buffet. Tous les acteurs et actrices du Front de gauche sont des antisarkozystes déterminés. Nous voulons que la France puisse tourner la page de ce quinquennat désastreux au plan social, démocratique, international. Nous voulons tourner la page et nous serons mobilisés. Pendant ces quinze jours, les candidats et candidates du Front de gauche aux législatives appelleront à battre Sarkozy. Nous allons revoir les drapeaux du Front de gauche sur les places, les marchés, devant les entreprises. Nous allons faire en sorte que Sarkozy soit le mieux battu possible. Et nous continuerons aussi à expliquer nos propositions, à mener ce travail d’éducation populaire, d’appel à l’intelligence. Cette campagne présidentielle n’est qu’un début. Nous continuerons ce combat d’idées et de mobilisation populaire car nous voulons que les exigences des hommes et des femmes révélées par notre campagne obtiennent satisfaction. Nous les porterons dès le 1er mai lors de la grande manifestation sociale. Puis lors des élections législatives, parce que nous aurons besoin demain d’un groupe fort à l’Assemblée pour mener une politique vraiment à gauche.

www.humanite.fr

Share This Post

Posted by on 25/04/2012. Filed under News From The World. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0. You can leave a response or trackback to this entry

Lascia un Commento

L'indirizzo email non verrà pubblicato.

È possibile utilizzare questi tag ed attributi XHTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>