Attentat à Nice plusieurs victimes

0
219

NICE, 26 october 2020-Vers 09h00, un homme a attaqué à l’arme blanche des paroissiens qui se trouvaient à l’intérieur de la basilique Notre-Dame, en plein coeur de Nice. Trois personnes sont tuées.

Selon des sources proches du dossier, une femme a été égorgée à l’intérieur de l’église par l’auteur de l’attaque, qui a tenté de la décapiter.

Un homme est trouvé mort, également à l’intérieur de l’église. Une femme blessée au couteau réussit à s’enfuir pour se réfugier dans un bar tout proche où elle décèdera peu après.

L’auteur a été rapidement interpellé par des policiers municipaux et nationaux intervenus sur place, selon les premiers éléments de l’enquête. Il est blessé par balle et transporté à l’hôpital.

Dans un premier temps, des sources policières ont évoqué des blessés, mais en fin de matinée, le bilan de trois morts semblait définitif.

Le service de déminage s’est rendu sur les lieux pour sécuriser le périmètre mis en place par la police.

Qui est l’agresseur ?

L’homme a crié “Allah Akbar” avant d’être blessé lors de son interpellation. Il a dit s’appeler “Brahim” et être âgé de “25 ans”, selon une source proche de l’enquête. Pour autant son identité n’était pas encore formellement établie en fin de matinée.

Selon l’agence Reuters, “une femme a été tuée et décapitée et un homme tué de coups portés à la gorge lors de l’attaque à l’arme blanche survenue jeudi matin à l’église Notre-Dame de Nice”, citant une source policière. Le maire de Nice Christian Estrosi a confirmé les décapitations. Pour lui , « Il est temps que la France s’exonère des lois de la paix pour éradiquer l’islamo fascisme de notre territoire. » L’une des victimes serait le gardien de la basilique selon nos informations.

Christian Estrosi a ajouté « La police est formelle il s’agit d’un attentat il y a trois victimes dont deux morts. J’adresse toute ma compassion à l’égard des proches et de la communauté paroissiale. Les Niçois sont sous le choc, la détermination de l’assaillant ne fait aucun doute. Il n’a cessé de répéter Allah AkBar alors qu’il était médicalisé. Le sens de son acte ne fait aucun doute. Une des victimes est le gardien de l’église. Je rends hommage aux forces de l’ordre, à la police municipale et au courageux niçois qui a donné l’alerte. La police progresse à l’intérieur de l’église pour vérifier qu’il n’y ait pas des objets douteux. Une troisième victime a pu s’échapper elle est soignée dans un bar en face de l’église, elle est en urgence absolue. Deux personnes ont été assassinées de manière horrible, de la même façon que Samuel Paty. Trop, c’est trop. Il faut lutter contre l’islamisme. Tous les lieux de culte sont sous protection et ont été fermés ». (www.humanite.fr)

image_pdfimage_printStampa articolo

LASCIA UN COMMENTO

Per favore inserisci il tuo commento!
Per favore inserisci il tuo nome qui